Mais dans cet exemple la romance de fabiani, quoiqu’elle résulte physiologiquement de l’état d’un coeur qui

Il exprime alors les sentiments divers qui doivent passer dans notre âme et nous agiter comme lui-même. C’est par conséquent, dans ce cas, la mise en scène qui est responsable de ce sentiment de lenteur qui nous fait juger sous un jour faux l’action ininterrompue tracée par le poète. On en a une preuve dans ce fait que dans une seconde de sommeil le rêve fait entrer une suite considérable d’événements. Il n’y a pas de meilleure école pour les comédiens; et c’est l’influence permanente de l’ancien répertoire qui fait la supériorité incontestable de la Comédie-Française sur tous les autres théâtres. Spectacle véritablement tragique, mais qui n’est si grand que parce que notre douloureuse sympathie a été préalablement éveillée par les angoisses du choeur qui se sont répercutées dans notre âme. Elle a quitté le pallium qui l’enveloppait et elle paraît sur la scène couverte seulement de cette tunique légère qui laisse voir son cou et ses bras, nus jusqu’aux épaules. Ce qui domine donc tout d’abord la mise en scène d’une oeuvre dramatique, c’est le jugement littéraire qu’en porte le directeur chargé des soins et de la responsabilité de la représentation. Sitôt que l’oeil examine la mise en scène pour en tirer une induction sur le développement de l’action, tout rentre dans la décoration peinte; et le matériel figuratif ne se trouve en réalité composé que d’un très petit nombre d’objets. Je vais donc passer en revue la mise en scène de la _Phèdre_ de Racine, telle qu’elle est réglée actuellement à la Comédie-Française. C’est par le commerce qu’elle entretient avec les grands écrivains du XVIIe siècle que la Comédie-Française maintient dans sa troupe d’élite les belles traditions et les principes les plus élevés de l’art dramatique, qu’elle agit à son tour sur les productions de l’esprit, et qu’elle exerce une influence intellectuelle et morale, non seulement sur la société française, mais encore sur l’Europe entière et sur tout le monde civilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *