La plupart du temps sans doute le spectateur n’éprouve qu’un ennui que dissipe le lever du

Cependant, nous serions choqués si on introduisait dans une comédie contemporaine en habits noirs un personnage habillé à la mode de 1830. Un directeur inintelligent pourrait seul avoir la fantaisie de satisfaire un sens qui au théâtre ne s’exerce jamais.

Ainsi, si quelques livres d’une bibliothèque sont destinés à jouer un rôle spécial, à être déplacés et replacés, ils devront réellement figurer sur un rayon, mais il ne sera pas nécessaire que les autres parties de la bibliothèque soient composées de livres véritables. Tout ce que les accents de cet hymne national remuent chez la reine et chez ses fidèles de beau, de patriotique, de chevaleresque évoque dans l’imagination des spectateurs une figure noble et sans tache, une sorte d’archange royal prêt à couper les sept têtes de la Révolution de son épée flamboyante.

Les directeurs font des emprunts quotidiens aux troupes de leurs confrères: d’où naît une tendance naturelle à mettre en commun leurs ressources, c’est-à-dire leurs théâtres, leurs capitaux, leurs acteurs, leurs décors et leur matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *