Cette modification de costume (celle que j’indique ou toute autre produisant un effet analogue) concorderait avec

Mais alors il ne faut pas que la mise en scène s’attarde à remuer d’énormes machines; il faut qu’elle se fasse alerte et quelque peu féerique pour répondre aux coups d’aile de l’imagination poétique.

Il est étonnant qu’on n’ait pas dès longtemps senti la nécessité des modifications qui s’imposent dans le costume de Phèdre, au premier et au second acte. Du costume d’Hippolyte. Au contraire, _le Cid_ et _Bajazet_ ont-ils vieilli? Ils n’ont pas aujourd’hui une ride de plus qu’au jour où ils ont paru sur la scène. En résumé et pour conclure, l’école naturaliste, en abordant le théâtre, se verra enfermée dans un cercle très étroit, dont il lui sera artistiquement et scientifiquement impossible de franchir les limites. Si l’image qu’il évoque devant toute une salle est semblable dans ses caractères généraux à l’idée que chacun se fait de la mort, les quinze cents spectateurs déclareront à l’unanimité que le jeu de cet acteur est admirable de vérité, ce qui sera exact puisque l’art de l’acteur consiste précisément à objectiver devant les yeux du spectateur l’image ou l’idée que celui-ci a dans l’esprit. _ Le premier résultat de cette révolution esthétique a été de proscrire l’orchestre des théâtres.

Moyennant ces quelques précautions, on évitera ce que jadis l’entrée de ces figurants avait toujours de ridicule. Ce n’est donc pas sur notre propre théâtre que nous pourrions trouver le modèle que nous cherchons. On voit en quels sens divers le talent d’un comédien peut toujours progresser par l’observation; c’est un art qui n’est jamais immobile, mais qui se renouvelle constamment et qui, dans son évolution, suit les évolutions des idées humaines.

Du lieu optique. Et dans ce cas la mise en scène s’élevait au rôle d’une puissance mystérieuse, supérieure à la volonté humaine: elle nouait ou dénouait le drame comme la fatalité antique. On s’est beaucoup occupé de cette question; les journaux l’ont agitée, ont rendu compte avec force détails des nombreuses expériences faites avec éclat sur l’hystérie; et l’idée que nous nous faisons actuellement d’une convulsionnaire a des formes plus nettes et plus accusées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *