Il en est à peu près de même du théâtre des espagnols, aussi bien que de

Mais nous touchons là à un autre ordre d’idées qui a besoin de quelques développements.

Dans un salon, par exemple, où une femme reçoit à certain jour des visites, le nombre de sièges formant cercle autour de la cheminée est invariable et en général supérieur au nombre de personnes présentes.

Malheureusement l’apparent et le matériel nous distraient de l’âme humaine: à trop partager son coeur, on abaisse l’idée que l’on se faisait de l’amitié. Le peuple alors, marche à marche et en des temps égaux, redescend les degrés du palais, s’écartant devant un spectacle horrible; et c’est lorsque le public a participé à ce double sentiment de curiosité anxieuse et d’effroi qu’apparaît le spectre aux yeux sanglants.

Au surplus, à défaut de l’exemple de Shakspeare, il resterait celui de Goethe et de Schiller, et celui de Sheridan dans le théâtre anglais. Aussi, comme la décoration ne peut varier ses effets selon les moments successifs d’une action, elle doit être, soit dans le mouvement, soit dans le ton des choses inanimées, en relation générale avec l’action et non en relation spéciale avec un des moments particuliers de cette action.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *