Mais les comédiens avaient eu le tort de relever un trait particulier ne s’accordant pas avec

On a tout simplement modernisé le costume d’Antony en modifiant la forme de ses collets, de ses cols et de sa cravate; on a été jusqu’à lui permettre le gant Derby; on a de même modernisé la coiffure des femmes et trop allongé leurs robes.

Par conséquent, l’art de la mise en scène ne peut avoir la prétention de prendre le pas sur l’art dramatique. Je ne sais si celle-ci se rend bien compte de l’arme puissante que les révolutions de l’esprit remettent entre ses mains. J’ajouterai une remarque générale pour clore ce chapitre. Autrefois, on aurait pu concevoir uniquement trois décorations, autrement dit trois milieux, un milieu grand seigneur, un milieu bourgeois et un milieu populaire. Je citerai comme un exemple remarquable _le Monde où l’on s’ennuie_, qui a tenu l’affiche pendant deux cent cinquante représentations. La perspective d’un tableau se rapporte à un unique plan vertical.

L’esprit est toujours frappé fortement par un contraste. Le costume d’Hippolyte ne me paraît pas prêter à la critique; il est ce qu’il doit être, jeune et élégant dans sa simplicité. C’est que l’art de la toilette à la ville obéit à de tout autres lois que l’art de la toilette à la scène. Nous savons maintenant à quoi tendent les représentations classiques, le but qu’elles poursuivent et la sensation suprême qu’elles s’efforcent de faire éprouver à tous les spectateurs. Si on s’ingéniait à monter un drame chinois, se déroulant par exemple à Pékin, il est clair que ce qu’il y aurait de plus simple serait de nous montrer des kiosques, des arbres, des Chinois et des Chinoises de paravent, car ce sont ceux-là seulement que nous connaissons et qui ont à nos yeux le plus pur caractère chinois. _–De l’imitation théâtrale.

_–_Les Rois en exil.

_–_L’Ami Fritz. Néanmoins, cette première scène de l’acte prépare surtout la dernière. Une foule innombrable d’objets se sont présentés à notre esprit et se trouvent enregistrés dans notre mémoire, où ils restent d’ordinaire à l’état latent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *