Un jeune homme ou une jeune fille peuvent avoir en partage un physique heureux, une voix

Il n’a gardé sa place que dans les théâtres voués encore au mélodrame et dans ceux où l’on cultive les genres mixtes qui tiennent de l’opérette et de l’ancien vaudeville.

Le public se contente ici d’un signe abrégé, ce qui est possible dans un genre où l’on ne recherche la vérité que dans l’humour et dans l’esprit du dialogue. Dans l’état de la question, il est nécessaire que l’école aborde le théâtre: elle y trouvera peut-être le salut, car c’est le théâtre seul qui la forcera d’abandonner ses vaines prétentions physiologiques et qui l’amènera à relever son idéal, en lui imposant des généralisations nécessaires. Les images ou idées, de générales qu’elles étaient, se décomposent en images ou idées particulières; celles-ci se différencient les unes des autres par des caractères qui, négligés jadis ou habilement fondus dans l’ensemble, s’accusent et prennent un relief inattendu. Mais l’école moderne a fait un pas de plus, en cherchant à donner à l’évolution dramatique une cause naturelle objective, qui s’adressât à celui de nos sens qui est le plus artistique, à celui de la vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *