Un glaive à la main des lévites ne suffit pas; il faudrait un appareil plus formidable,

Le moment approche où il n’y aura plus un seul théâtre de province vivant de sa vie propre. C’est d’ailleurs, lorsqu’une pièce quitte l’affiche après avoir épuisé son succès, l’effet de l’usure naturelle des choses.

Autrement, s’il s’agissait au théâtre de réalité, comment le public serait-il apte à juger de la vérité, lui qui la plupart du temps n’a pas directement observé cette réalité? Au contraire, transportez-le au milieu de civilisations éteintes ou étrangères, dans un milieu populaire, bourgeois ou aristocratique, étalez devant ses yeux les crimes les plus monstrueux, les actes vertueux les plus rares, il s’écriera ingénument: comme c’est nature! comme c’est vrai! et vous, poètes et comédiens, vous savourerez cette manifestation de son admiration, et c’est pour mériter cet éloge que vous donnez toutes vos forces à un travail qui souvent vous tue. Une actrice intelligente ne saurait hésiter. Du costume de Thésée. La mise en scène s’est bien lentement perfectionnée et nos idées sur le costume datent à peu près de la fin du siècle dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *