Ce gendarme, jeune, bien fait, etait fort soigne de sa personne; joli, la figure ronde, les

Justement je vais lui porter le rapport; tu n’as qu’a venir avec moi. Le garde champetre essayait de se remettre sur ses jambes en se frottant les cotes; et, pendant ce temps, Maurin, suivi de Pastoure, gagnait les bois, non sans avoir dit au pauvre grelotteux qui, pour n’avoir pas assez vivement grelotte, etait cause de tout ce bruit: –Tiens, prends ces deux becasses; on les paie trois francs dix sous. Tant mieux, nous aurons chacun le notre ainsi. Et voila que tu arrives. Pourtant il n’avait pas rompu toutes relations avec lui; il le visitait quelquefois, mais rarement, a la verite. A travers les branches que vous touchez de la tete quand vous etes assis dessous,–vous voyez le ciel, la-bas, au levant, qui devient un peu blanchatre, puis un peu rouge.

Elle leva sur lui son charmant et limpide regard. . Le vaquero poussa un soupir qui n’echappa pas a son interlocuteur. Le meurtre de son pere serait approuve.

Le depit s’en offrirait bizarre a etudier sur soi. . Comme il avait faim, il saisit ce pretexte pour changer la conversation, et tout en mangeant, il annonca son depart.

Le cure, alors, frappant sur le bois de sa chaire sonore un coup de poing retentissant pour reveiller ses ouailles, leur cria: –Gens de Roquevaire, vous serez tous damnes! –_Oh! iou_, dit maitre Jean, reveille en sursaut, _Oh! iou, siou d’oouruou: m’en fouti!_ c’est-a-dire: Moi, m’sieur le cure, veuillez croire que cela m’est bien egal, vu que je suis d’Auriol. Cabissol, vous croyez que le peuple se soucie de l’art? –Pas encore beaucoup, mais donnez-lui le temps. Cela veut dire, general, que je crains qu’il ne soit trop tard. Maurin, de l’aviron manoeuvre comme une gaffe, repoussait le fond de sable et de cailloux.

. Me parler a cette heure? fit-il avec etonnement; c’est impossible, a peine suis-je ici que l’on sait deja mon arrivee; dites a cet homme qu’il revienne demain, ce soir il est trop tard. Elle avait dix-huit ans et peignait de fort jolies aquarelles. Le paysan rentra au village et le moine au couvent. Le sel etait dans une saliere faite d’un morceau de liege difforme. C’etait un homme legendaire que ce Maurin, un homme qui faisait sortir du gibier aux endroits ou il n’y en avait pas .

Et la quinte des rires trop longtemps contenue resonne. Et je dirai partout qu’a Gonfaron les anes ne volent pas. _Rebus?_ Encore un citoyen que je connais pas, repliqua Maurin. Dejeunez ici, gendarmes. Cabasse n’avait jamais rien vu au dela des clapiers qui formaient tout l’horizon de sa bastide. Si c’est ca, l’ordre public, dit Maurin, alors vive la sociale! Parlo-Soulet, congestionne et devenu prolixe, haranguait la foule menacante: –Il est joli, votre saint Martin qui fait grelotter les pauvres! Si ca a du bon sens! Le vrai saint Martin les en empechait! –Allons, circulez! dit le garde. . Bientot il atteignit un monceau de ruines noiratres, eparses sans ordre sur la terre, et pres desquelles croissait un bouquet d’arbres dont les larges ramures ombrageaient autour d’eux le terrain dans une assez grande circonference.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *