Toute évolution idéale implique une modification dans l’image représentée

Mais, au théâtre, les personnages seuls ont le droit de s’adresser au public, et le poète, c’est-à-dire le démonstrateur psychologique, est réduit au silence. Ce que nous avons dit suffit pour démontrer que la mise en scène ne doit jamais contredire le texte poétique ou l’idée qu’on peut se faire des lieux, de l’époque, des costumes, de l’attitude et du langage des personnages. Quand nous sommes sollicités à la fois par un plaisir de l’esprit et par un plaisir des sens, nous ne pouvons nous dédoubler et jouir intégralement et également de l’un et de l’autre; nous nous abandonnons, à celui qui s’impose avec le plus de force, de même que de deux douleurs, la plus forte éteint la plus faible. La prévision du nombre possible de spectateurs entre donc dans les calculs préalables d’un directeur. Je n’ai à m’occuper que de la mise en scène, et en particulier de la représentation des drames empruntés au théâtre des Anglais, des Espagnols et des Allemands. Toutefois, on conçoit que, dans la mesure du possible, il soit nécessaire d’atténuer la disproportion qui existe entre les acteurs et les objets figurés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *