Il serait donc désirable qu’on la changeât de place, et qu’on la mît, par exemple, au

D’où la nécessité d’une mise en scène toujours changeante et variée. Dans ce cas, il faut obtenir de la figuration une grande sobriété de mouvements, de gestes et d’attitudes; car pour le public l’intérêt n’est pas dans le choeur lui-même, mais dans le personnage et dans son évolution morale à laquelle nous assistons et à laquelle nous participons. La prévision du nombre possible de spectateurs entre donc dans les calculs préalables d’un directeur. Ce que l’on prend d’ailleurs souvent pour des restaurations ne sont que des caricatures décoratives: c’est ainsi qu’il y a quelques années on avait une tendance générale à jouer dans des décors de style pompéien les tragédies dont l’action nous reporte au delà des temps historiques de la Grèce. De même l’histoire, les idées, les moeurs de l’Athènes de Périclès nous sont plus familières que celles des premiers siècles de notre ère, et même que celles de nos ancêtres directs. En suivant le développement historique du théâtre, qui se conforme aux révolutions sociales, on voit les types de théâtre se multiplier et se compliquer à mesure qu’on s’approche de l’époque actuelle, et au contraire diminuer et se simplifier à mesure qu’on remonte dans le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *