Or, au théâtre, le tact ne peut pas s’exercer, et la distance est toujours assez grande

Dans la mise en scène, la distribution des rôles est donc d’une importance capitale. Ces théâtres étaient ainsi favorables au progrès de l’art dramatique.

C’est sa propre émotion, croissant pendant tout le temps que dure la chanson des lavandières, qui se communique à nous sympathiquement. La transparence de l’atmosphère, la netteté des lignes, l’égalité des effets, la coloration puissante des tons, ne semblent pas s’associer à la mélancolie humaine comme les paysages humides et crépusculaires du nord. C’est alors pour le public qu’on objective une apparition qui est entièrement subjective pour le personnage. Le mélodrame. C’est ainsi que les directeurs, qui se plaignent, contribuent plus que tout autre à la décadence de l’art dramatique et à la ruine de ceux qui leur succéderont. Si on s’ingéniait à monter un drame chinois, se déroulant par exemple à Pékin, il est clair que ce qu’il y aurait de plus simple serait de nous montrer des kiosques, des arbres, des Chinois et des Chinoises de paravent, car ce sont ceux-là seulement que nous connaissons et qui ont à nos yeux le plus pur caractère chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *