On ferait également de semblables remarques au sujet de l’expression de la joie, où l’image générale

_L’Avocat Patelin; Bertrand et Raton; Pot-Bouille; la Charbonnière. Le plus souvent, il sera prudent de s’en tenir à l’ancienne conception décorative qui ne recherche qu’un effet simple et général. En effet, si nous considérons le théâtre des Grecs, nous pouvons dire que nous n’avons aucune idée, ou tout au moins que des idées excessivement confuses, de ce que pouvait être la représentation des tragédies d’Eschyle, de Sophocle et d’Euripide, ou celle des comédies d’Aristophane.

Cet air est représentatif, par son caractère, de l’humeur enjouée de la jeune femme et de la gaieté du nouveau ménage. De telles révolutions sont lentes et ne se font pas par de brusques changements à vue.

Cependant j’aurai peut-être atteint le but si j’ai pu faire comprendre le sens assez marqué de l’évolution de l’art dramatique et de l’art théâtral. L’idéal pour un directeur, serait de n’avoir à monter que des pièces qu’on pût représenter dans un décor banal. La nature n’agit donc dans la mise en scène que par ses effets simples et généraux, n’engendrant chez les spectateurs que des sensations initiales, simples et générales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *