Celui-ci sans doute peut à son gré déchaîner le vent et le tonnerre; il a sous

Mais ces deux derniers exemples ont trait aux fautes de mise en scène qui peuvent être commises, non par la direction du théâtre, mais par l’auteur lui-même.

Voyez ces perles sur les feuilles, comme ce vent tiède les fait rouler. Pour en faire utilement l’application à la mise en scène, il est nécessaire de la transformer. En peinture, l’art de la composition est en grande partie fondé sur l’association des idées et sur la logique de l’esprit. La fantaisie conserve un rapport certain entre les images associées, et quand nous redescendons de la fantaisie au réel, nous ne trouvons rien que de respectable dans l’idée éveillée en nous par l’auteur. Mais aujourd’hui toute notre littérature est fortement empreinte de naturalisme. Si celle-ci devait être poussée à fond, elle exigerait plusieurs volumes, car elle comprendrait: l’architecture théâtrale, la peinture décorative, la science très compliquée de la perspective, la mécanique particulière des machines, les applications de l’électricité, la description des dessous, du cintre et des coulisses, le rôle de ces différentes parties, la plantation des décors, la composition et l’examen des magasins d’accessoires, puis les sciences de l’optique et de l’acoustique, et enfin l’art sans limites précises du comédien, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *