Au lever du rideau, le peuple est à genoux, tendant ses mains suppliantes vers le palais

La conception et la composition d’un rôle imposent à l’acteur qui en est chargé un labeur considérable et un grand effort subjectif. L’artiste chargé d’exécuter une décoration en trace d’abord une vue d’ensemble sur un plan vertical, qu’il suppose place dans l’encadrement de la scène à la place du rideau. Ses femmes obéissent à ce caprice impérieux d’une malade; elles la lèvent, rattachent ses cheveux avec des épingles d’or, lui passent une large et chaude tunique qui couvre son cou, ses épaules et ses bras, et elles l’enveloppent d’une étoffe de laine ample et moelleuse qui la couvre entièrement. Un soldat, au milieu de la mêlée, n’a pas immédiatement conscience d’une blessure qu’il vient de recevoir; il ne s’en aperçoit que lorsque le sang qui coule attire son attention. Sans doute, la composition du rôle est relativement facile quand la personnalité des personnages est nettement déterminée, comme dans l’exemple que j’ai choisi; mais que le lendemain les deux mêmes comédiens aient à remplir les rôles de Montmeyran et du marquis de Presle, dans _le Gendre de M.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *