Une foule innombrable d’objets se sont présentés à notre esprit et se trouvent enregistrés dans notre

Labiche et de M.

Mais il est inutile de multiplier ces exemples; les deux que nous avons choisis plus haut suffisent.

C’est dans ce cas l’ignorant qui est l’instrument inconscient de la nature, et tout ce que nous pouvons savoir ou deviner, c’est que les races humaines, leurs idées, leurs langues et leurs arts obéissent comme tous les êtres, comme les plantes elles-mêmes, dans leur lente évolution, aux mêmes causes premières et présentent aussi leur époque de germination, de croissance, de floraison et de mort. Il arrive assez souvent que les effets attendus et prévus ne se manifestent pas, soit par suite de la défaillance d’un ou de plusieurs acteurs, soit par suite des dispositions du public ou de la composition de la salle. Cette association de l’esprit et de la fantaisie est, en effet, le propre des oeuvres comiques, car les lois de l’esprit et de la fantaisie semblent être identiques à celles de la gaieté et du rire, et consister dans le rapport soudain que l’auteur nous fait apercevoir entre deux objets les plus disparates d’apparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *