On a abusé à un certain moment du moyen âge et de la chevalerie; or, ce

Ensuite il exécute la maquette, c’est-à-dire une réduction du décor tel qu’il doit être disposé sur le plan géométral. Quand bien même d’ailleurs celles-ci seraient parfaites, leur persistance forcerait l’esprit du spectateur à une coordination tout à fait contradictoire, l’immobilité de l’air et de la nature peinte s’associant fort mal au grondement perpétuel de la foudre et au bruit ininterrompu du vent. Seule, la ruine est au bout de ces essais aussi inutiles qu’extravagants. Il ne serait pas non plus permis à un personnage de parler d’un pistolet qu’il porte sur lui, l’occasion même serait-elle naturelle, si cette arme ne devait point jouer un rôle subséquent. Toutefois, la règle des trois unités, qui a fait couler des flots d’encre, n’a jamais été respectée que chez les Français. Il y a, à la Comédie-Française, un assez grand nombre de jeux de scène qui n’ont pas d’autre raison d’être, et dont on se contente de dire pour les justifier qu’ils sont de tradition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *