Au xviie siècle, la nature artistique est factice: ce ne sont que des paysages baignés dans

Cet exemple est de nature, il me semble, à faire saisir toute l’importance de la mise en scène.

CHAPITRE VI De la fin que se proposent les beaux-arts. Seule la poésie pouvait créer de toutes pièces ces êtres dont la nature avait éparpillé tous les traits sur des milliers d’exemplaires humains.

Il faut, en un mot, resserrer l’action, la maintenir et la dénouer dans, un milieu purement moral, sans qu’aucun détail de la mise en scène vienne de sa pointe trop brillante déchirer le voile de larmes que le drame a fait descendre sur les regards des spectateurs.

. Dans tout le premier acte, Phèdre est sous l’empire du mal qui la tue, et l’actrice en exprimera facilement tous les sentiments, si elle a en quelque sorte revêtu l’aspect extérieur du personnage. Tous les arts se rejoignent et ont pour point de départ commun les lois mêmes de la nature. Mais ce sera en même temps la fin du théâtre parlé et le retour aux drames mimés. Toujours en contact avec la réalité, elles n’apprécient les objets qu’un à un, les estiment pour leur qualité visible ou tangible, et, ne s’élevant pas aux classifications générales, ne s’intéressent aux êtres et aux objets que par leurs traits individuels et particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *