N’est-il pas venu au mexique, expressement dans ce but? –c’est vrai

Pardieu, messieurs, dit gaiment l’aventurier, monsieur Raimbaut a eu la charmante attention de mettre trois couverts, prevoyant sans doute que vous ne refuseriez pas de me tenir compagnie; faites donc, je vous prie, treve pour un instant a vos pensees, et venez vous mettre a table. Les gens de Bormes avaient fait de leur mieux, sous la conduite de Maurin. Nous avons non seulement carte blanche, repondit-il, mais encore je suis prie de sevir contre cet homme, c’est merveilleux; vous avez, sur mon honneur, tenu plus que vous ne promettiez. .

. Tout autant, cher seigneur; vous comprenez bien, n’est-ce pas? Que je ne suis pas homme a mettre ainsi gratuitement une affaire sur les bras d’un de mes amis.

Le chroniqueur s’enrage a l’entendre, il se contente d’affirmer: –Parfaitement, madame. Il en tient! Apporte, Panpan! A Maurin ce coup de fusil, qu’il entend la-bas, fait comprendre que je le veille, car j’ai tire avec son fusil; et son maitre en reconnaitrait le son entre mille.

Maurin l’interrompit: –Ne te fatigue pas!.

Passe pour cela, ensuite. Le jeune homme mit pied a terre dans une premiere cour et abandonna son cheval aux mains d’un palefrenier qui l’emmena. . Il parait meme que bientot le sexe faible la disputa au sexe fort, la gentille bouquetiere n’ayant pas manque de toucher le coeur de mainte verseuse de bocks. . Et c’est de leur embarras que jouissait maintenant le _galegeaire_. Pendant la premiere partie du repas, tout occupes a satisfaire les exigences d’un appetit aiguise par une longue abstinence, ils n’echangerent que de rares paroles entre eux; mais bientot leur ardeur se calma, ils se renverserent sur le dossier de leurs butacas avec un ah! de satisfaction, tordirent des cigarettes, les allumerent et se mirent a fumer, tout en buvant, a petits coups d’excellent refino de Cataluna que l’hote avait apporte comme complement oblige du diner. Comment! il a pris les deux chevaux! criaient les gendarmes. Don Melchior obeit machinalement. Son frere l’accueillit fort bien, lui assigna un appartement dans son palais; le lendemain l’union projetee s’accomplit. Le degout l’en empecha. Pendant un laps de temps assez long, tous ses efforts furent infructueux: cet homme, merveilleusement servi par ses espions, etait tenu parfaitement au courant de tout ce qu’on tentait contre lui; il dressait ses plans en consequence, et parvenait facilement a se soustraire aux recherches et a dejouer tous les pieges qui lui etaient tendus. L’argent brouille les amis. Grace a ces ragots, le lendemain, jour de la Saint-Martin, les deux amis Maurin et Pastoure furent regardes de travers par tous les bien-pensants du Plan-de-la-Tour. Et, d’un air de mystere et de joie, il le presenta tout ouvert a sa mere.

. L’endroit ou il se trouvait faisait face a l’appartement de dona Dolores de la Cruz. . Il a perdu de vue, faute sans doute d’y avoir jamais reflechi, ce mot immortel du cardinal de Retz qui dit que la sagesse consiste a connaitre le vrai point des possibilites .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *