Tout alla bien pendant plusieurs annees, don melchior, fort bien traite par son pere, en arriva

N’appelle pas ca mepris. Je vous excuse parce que j’ai toujours entendu dire que les gens qui ont fait des voeux de chastete aiment certaines plaisanteries qui les aident a prendre gaiement leur malheur. Maurin repartait dans sa barque, et son chien deja y etait entre. L’officier eut une seconde d’hesitation, puis faisant faire a son cheval quelques pas en avant: –Senor, dit-il d’une voix que l’emotion faisait trembler, je ne sais si vous etes un homme ou un demon, pour imposer ainsi seul contre tous votre volonte a des hommes braves: mourir n’est rien pour un soldat, lorsqu’il est frappe en pleine poitrine en face de l’ennemi; une fois deja j’ai recule devant vous, je ne veux plus qu’il en soit ainsi, aujourd’hui tuez-moi, mais ne me deshonorez pas. Son clocher assis sur les rondes cimes des pommiers et dans les feuilles tenues des saules.

Excellence, j’ai l’honneur de vous saluer. Rinal. Et Sandri fut blame! Tout cela fut tres habilement conduit par le prefet, renseigne par M. . Ah, demonio, alors! Je regrette bien de n’avoir pas ecoute sa conversation. Flatteur, va! reprit Louise tres caline, en lui tirant amicalement le bout de sa barbe en pointe. Trente lieues de bois de pins qui chantent a la fois, comperes! C’est ca une musique.

. Et ce spectacle lui fait naitre l’image d’un interieur en fete, la reminiscence de sages ivresses en l’honneur d’une premiere communion, celle de sa cousine. Il se fraya un passage a travers ses soldats et bientot il se trouva seul en avant.

C’etait un homme deja fort age, ses cheveux blancs comme la neige tombaient en longues meches sur ses epaules et lui donnaient une apparence venerable, completee par l’expression de bonte et de calme grandeur repandue sur son visage. Je vous excuse parce que j’ai toujours entendu dire que les gens qui ont fait des voeux de chastete aiment certaines plaisanteries qui les aident a prendre gaiement leur malheur.

Ce recit amusa beaucoup les jeunes gens. Oui, mais c’est le plus redoutable des deux. Adessias. Cette nouvelle sortie du jeune homme, que rien ne motivait en apparence, dissipa les derniers doutes du comte, et l’affermit dans sa resolution, de prendre immediatement conseil de ses deux confidents. Cette auberge est batie presque a mi-chemin entre Hyeres et la Molle, au bord de la route qui suit dans toute sa longueur la sinueuse coupee du massif montagneux des Maures, en Provence, dans le Var. J’en doute, senor; l’ordre est general, je n’oserais pas me hasarder a y manquer. En tous cas il agite toujours a voix haute la question de la punir en la fracassant: –Je le romprai. Ici, jugeant qu’il etait temps d’attaquer la question pour laquelle il etait venu, il s’arreta et, clignant de l’oeil: –Et puis. Qu’y avait-il la dedans? Un monde! Tout ce qu’il faut pour vivre a la chasse, seul, au fond des bois, a savoir: douze gousses d’ail, renouvelables; deux livres de pain, un litre de vin, un tube de roseau contenant du sel, une gourde d’aigarden[1]; une coupe taillee dans de la racine de bruyere, coupe d’honneur offerte a Maurin par les chasseurs de Sainte-Maxime; deux paquets de tabac de cantine, deux pipes, un couteau-scie; un couteau-poignard de marin, dans sa gaine de cuir; un briquet, de l’amadou, trois alenes de cordonnier, un tranchet, une paire d’espadrilles de rechange (il en usait deux paires par semaine); une demi-peau de chevre tannee, pour le raccommodage de ses chaussures; deux tournevis, six livres de plomb, trois boites de poudre, deux boites de capsules (car bien qu’il possedat un fusil a systeme il prenait quelquefois son vieux fusil a piston); une boite de fer-blanc pour les oeufs et les sauces; douze metres de cordelette fine et solide dite septain; une paire de manchons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *